Fr_FR_titre_les_5_AOC_de_limouxLes 5 AOC de Limoux




Date_1929


Date_1938


Date_1959


Date_1990

1929 : Délimitation du Cru Limoux


En 1929, la zone de production du cru Limoux sera la première à donner naissance à une Appellation d'Origine Contrôlée en Languedoc.

 

 

 

1938 : AOC Blanquette de Limoux et Blanquette Méthode Ancestrale (vins effervescents)


Encépagement :

Blanquette de Limoux : 90% mauzac, 10% chardonnay, chenin
Blanquette Méthode Ancestrale : 100% mauzac


Spécificités :

Le cépage dominant est le Mauzac, cépage traditionnel du vignoble limouxin, auquel on lui tolère l'ajout d'un peu de Chardonnay et de Chenin. Un subtil assemblage est fait des différents vins de cuvées de terroir, chaque maison donnant ainsi sa propre personnalité à la blanquette.


La fermentation de la Blanquette Méthode Ancestrale est mystérieuse et naturelle. Elle n’a pas recours à la sophistication de l’assemblage et du vieillissement. Le sucre naturellement présent dans le cépage Mauzac vendangé exclusivement tardivement donne à ce vin sa douceur naturelle. La BMA titre 7° d’alcool seulement et propose un goût unique, symbole du terroir et de l’histoire de Limoux.

1959 : AOC Limoux blanc (vin tranquille)


Encépagement :

Chardonnay, mauzac (15% minimum) et chenin, en cépages purs ou assemblés.

Spécificités :

Le Mauzac doit représenter au minimum 15% de l’encépagement de l’exploitation et les cépages doivent être obligatoirement vinifiés et élevés en fûts de chêne.

1990 : Crémant de Limoux (vin effervescent)


Encépagement :


Chardonnay et chenin (90 % maximum), (chenin  minimum 20% - maximum 40%), 20% maximum de cépages accessoires, mauzac et pinot noir ensemble, pinot noir seul limité à 10%.


Spécificités :


Le tirage ne peut intervenir qu’après le 1er janvier de l’année qui suit les vendanges, les vins doivent être conservés 12 mois sur lies et ils ne sont commercialisés qu’après 15 mois minimum d’élevage sur lattes.